Episode 37

Mon congé mat’ d’actrice

Mon congé mat’ d’actrice

Vivre un congé maternité d’actrice, telle est l’expérience vécue par Noémie de Lattre.

Noémie en quelques mots :
👠   Working Mum
👜 Actrice, autrice, metteuse en scène
👨‍👩‍👧‍👦   Maman d’Antoine (6 ans)

Féministe pour Homme

J’ai pu découvrir Noémie au travers de ses interventions pour expliquer l’impact des règles dans la vie d’une femme mais aussi avec son spectacle Féministe pour Homme.
Noémie est très engagée pour l’égalité entre les femmes et les hommes et je vous invite vraiment à parcourir son compte Instagram qui vous fera sans nul doute changer de prisme sur le sujet.
Elle questionne notamment le rôle de la langue dans les injonctions faites aux femmes et aux hommes dans la société.

Le congé maternité des actrices

Mais à mon micro, nous avons parlé de son parcours à elle.

Et celui des actrices comme elle qui se retrouvent confrontées au cadre légal de la maternité et à la façon dont cela est géré par les multiples employeurs que l’on a généralement dans le monde du spectacle.

  • Qu’est-ce que cela implique d’être enceinte quand on est actrice ?
  • Qu’est-ce que cela implique d’avoir un congé maternité quand on est une intermittente du spectacle ?
  • Comment cela modifie sa propre image de marque ?
  • Quels impacts une grossesse peut avoir sur les opportunités des actrices ?

Noémie nous explique très précisément les implications contractuelles, légales, assurantielles et culturelles et leurs conséquences sur sa carrière.

Elle nous partage aussi l’environnement de travail idéal qu’elle a pu connaître également auprès de la société ANGO.

Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir son témoignage fort et saupoudré d’humour.

Belle écoute ✨

Quelques extraits

Une grossesse dans la vie d’une actrice c’est l’équivalent d’une maladie grave, de 2 années sabbatiques, c’est un handicap, c’est terrible !

Il y a beaucoup d’actrices qui ne se sont jamais remises de ça, qui n’ont jamais retravaillé après, une grande majorité qui n’ont pas retravaillé autant, certaines d’entre nous qui arrivent à retravailler autant mais au bout de longtemps et au prix d’un effort sur-humain. Et puis un très faible pourcentage d’actrices qui sont déjà des stars, qui ne disent rien de leur grossesses, qu’on accepte d’assurer parce que ce sont des vedettes.

 

Ma première toute première agente m’avait dit : « je n’ai que 2 conseils à te donner, tu es toujours célibataire et tu as toujours les ongles faits. »

 

Une actrice se doit d’être disponible, célibataire, jeune, sans contraintes.
C’est l’inverse d’une mère comme chacun sait !

 

Et c’est comme si elle s’offrait un luxe, c’est comme si d’un coup je dis : « je vais me faire une opération de chirurgie esthétique donc je vais vous demander à tous et à toutes de vous adapter à moi. » Sauf qu’en fait, non, je fais un enfant. C’est à dire que si je ne faisais pas d’enfant, si toutes les femmes ne faisaient pas d’enfants personne ne serait là pour me casser les ***.

On a toujours l’impression que c’est la responsabilité des femmes de faire un enfant, qu’elles font ça comme un hobby.

Moi je voulais un enfant mais je ne voulais pas être enceinte. C’est un dommage collatéral ma grossesse.

J’avais un désir d’enfant, pas un désir de grossesse !

 

Et pourtant on me le fait payer comme si c’était un choix, comme si c’était un caprice. « Oh je m’offre une petite grossesse tiens, je vais m’offrir des hémorroïdes, je vais m’offrir des nausées, oh ben oui ça me fait plaisir ! »
Ben non  ! C’est la nature, c’est une nécessité.

L’environnement family-friendly proposé par ANGO:

  • Une loge non partagée à côté du plateau
  • La possibilité d’accueillir la nounou
  • Un tire-lait pour tirer le lait entre les prises
  • La possibilité de voir son fils entre les prises
  • La joie et la générosité des collègues
  • De la reconnaissance pour cette double implication : mère et professionnelle

Related Episodes

Mon congé mat’ d’actrice